Conseils

Qu’est ce que l’acier inoxydable 316L ?

Le novembre 11, 2020

L’inox fait partie des matériaux incontournables dans le secteur de l’industrie et de la construction. L’inox présente de nombreuses propriétés très intéressantes et offre une multitude de possibilités dans la conception. L’acier inoxydable 316L est l’une des différentes nuances de l’inox. Celui-ci possède des propriétés spécifiques et très intéressantes. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’acier inoxydable 316L.

L’histoire de l’acier

Alliage découvert par deux physiciens, il a changé la façon de produire certains objets et a continuer d’évoluer dans le temps, notamment dans les secteurs industriels. En effet, l’acier inox bénéficie d’une grande résistance à l’eau et à la rouille. Découvrez son histoire.

Qu’est-ce que l’acier 316L ?

L’acier 316L fait partie des nuances de l’acier inoxydable les plus utilisées dans diverses applications. Il se veut être un alliage de plusieurs métaux avec une faible teneur en carbone. En effet, l’acier inoxydable 316L est un matériau créé à partir d’un alliage métallique composé principalement de fer, de chrome, de nickel et de molybdène. Cette composition particulière de différents métaux confère à l’acier obtenu des propriétés uniques.

C’est ainsi que l’acier inoxydable 316L s’est vu caractérisé par une bonne résistance à la corrosion et une durabilité et une maniabilité élevée. Avec ses propriétés très intéressantes, le matériau offre de nombreuses applications dont entre autres la fabrication d’accessoires et bijoux, de structures comme des ponts, etc.

Pour aller plus loin : Comment reconnaitre un bijou en acier inoxydable

Un alliage métallique non oxydable

Il faut savoir qu’à la base l’acier pur est un alliage métallique oxydable. À ce titre, lorsqu’il est en contact avec l’eau ou l’air de façon continue, il se produit des réactions d’oxydoréductions que l’on appelle la corrosion. En effet, les différentes réactions qui ont lieu provoquent l’apparition de l’hydroxyde de fer et de l’oxyde sur la surface du matériau, c’est le phénomène de la rouille.

La rouille est une substance rouge orange qui se manifeste facilement sur la surface de matériaux en fer. C’est un agent ravageur qui consomme progressivement l’acier, jusqu’à aboutir à sa désintégration complète. L’acier inoxydable 316L est un matériau particulièrement créé en vue de lutter contre la corrosion.

Du simple acier à un acier inoxydable

Les deux chimistes allemands, Maurer et Strauss, ont déposé en 1912 un brevet pour l’exploitation du premier acier inoxydable qui était un mélange entre l’acier, le nickel et le chrome. Ce savant mélange confère à l’acier une forte résistance à la corrosion et le protège de la rouille.

L’acier inoxydable présente une teneur en chrome d’au moins 10,5 %, une teneur en Nickel de 8 % environ et une teneur en carbone inférieure à 1,2 %.  L’acier inox est disponible en 3 catégories, dont les martensitiques, les ferritiques et les aciers inoxydables austénitiques.

Cette composition permet à l’acier d’avoir une fonction importante en milieu médical, notamment avec un métal non-allergène, qui n’a pas d’effet sur la peau et il n’irrite pas cette dernière. Évitant ainsi des démangeaisons et autres problèmes de peau. Il peut être appelé acier chirurgical en milieu hospitalier.

Les caractéristiques de l’acier 316L par rapport au 316

L’acier 316L se révèle être un type d’acier inoxydable austénitique présentant une teneur en Carbone n’excédant pas 0,02 %, une teneur en Chrome de 17 % environ et une teneur en Nickel de 12,5 %. On retrouve également dans cet alliage une teneur en Molybdène de 2 à 2,5 %.

La lettre « L » qui se trouve dans le nom de cette matière indique qu’il s’agit d’un acier « Low carbone », donc que sa composition est faible en matière carbone. Et comme indiqué plus haut ce type d’acier est composé de 0,02 % par rapport à une teneur de 0,05 % pour le classique acier 316. Durant la soudure à une forte température, il se crée généralement une solution qui s’appelle « précipitation de carbure de chrome » capable de provoquer la corrosion d’un acier inoxydable. Le fait de disposer d’une très petite quantité de carbone dans la structure de ce type d’acier empêche la formation d’une précipitation. Ainsi l’acier 316L ne peut être vulnérable à la corrosion.

Le Molybdène qui a été découvert par Carl Wilhelm Scheele en 1778 a été ajouté dans la composition de l’acier inoxydable pour constituer l’acier 316L. Non seulement le Molybdène fortifie l’alliage de l’acier, mais il le rend encore plus résistant à la corrosion, quel que soit l’environnement. C’est la raison pour laquelle l’acier 316L est aussi très utilisé en extérieur dans de nombreux objets et accessoires.

A lire également : Différence entre l’acier 304 et 316